samedi 18 novembre 2017

W.I.P : Hellblasters




Un article de W.I.P en chasse un autre cette semaine sur le BDK. Après le très prometteur Chevalier de Morbäck, c'est à mon tour de vous montrer où j'en suis dans mon projet Iron Genesis. 


C'est un début d'unité de Primaris Hellblasters qui se monte gentiment sur mon établi depuis quelques semaines. L'escouade n'est pas complète et seulement 3 primaris dont le sergent sont terminés. J'y vais un peu à taton pour le moment le temps de clairement déterminer la ligne et les codes qui caractériseront cette armée.




Beaucoup de mixage pour créer ce sergent.
- Le corps bleu vient d'un sergent easy build primaris.
- L'incinérateur à plasma de la boite dark imperium.
- Le cable de raccordement de l'incinérateur des centurions
- Le bras gauche est celui de Valthex Astral Claws
- La cape de Asterion Moloc
- Backpack de Maxmini


Sur la cape j'ai réalisé quelques dégradations du même type que sur le capitaine. Toujours dans l'idée d'une cape type bâche, plus utilitaire que honorifique. Cette dernière est maintenue par des chaines au backpack. Un petit travail de rivets, câbles et rouages vient donner le côté Ad-mech des Iron Genesis.


J'ai essayé de donner au mieux un caractère autoritaire à ce sergent. Un gars bien badass qui shoot ce qui passe ne tenant ses armes à une main.




Ce premier Hellblaster a nécessité moins de bitz pour sa réalisation.
- Primaris hellblaster de la boîte dark imperium.
- Masque de garde sanguinien.
- Bras gauche de chez Blight wheel miniature.
- Epaulière réalisée avec une plaque d'armure de centurion.
- Backpack de skitarii.


Gros boulot sur la cape. C'est un peu une première pour moi et j'avais beaucoup d'appréhension pour réaliser cette pièce. Je suis relativement content du résultat. Je pense en mettre assez souvent sur mes primaris. J'appelle cela une cape mais comme dit plusieurs fois, c'est plus une bâche de protection qu'un élément honorifique.


Je voulais donner une attitude un peu fourbe et fuyante à ce primaris. Le gars qui reste un peu à l'écart et qui préfère shooter l'ennemi à distance.




Pour ce p'tit gars, encore quelques bitz exotiques.
- Primaris hellblaster de dark imperium.
- Tête et pied Iron Warrior fine cast
- Antennes Skitarii
- Cape de Ivanus Enkomi


La cuisse de ce primaris a reçu le même traitement que le bras droit de mon capitaine. Je l'ai enroulé d'une bande de feuille de plomb. Vous savez, ce petit rituel bizarre de remplacement des membres par des équipements mécaniques. Comme la dernière fois, cette partie est scellée par une chaine et un engrenage sanctifié.


Un primaris un peu plus mystique que les deux précédents avec ses éléments de croyance chapitrale.



Voilà un petit rendu d'unité. Ca en fait des figurines assez chargées au final. On est loin du primaris très sobre. C'est vraiment parce que je ne compte pas faire tout un chapitre que je charge autant. Le boulot que demande l'enrichissement à ce niveau est très chronophage.






Les socles sont réalisés avec de la pâte texturée comme on en trouve chez GW. Je colle sur la pâte encore fraiche le Primaris pour avoir l'encombrement des pieds. Je dépose ensuite les gros éléments d'ardoise ou d'engrenage. Je viens compléter les petits vides avec de plus petites pièces comme des miettes d'ardoise et de toutes petites pièces d'horlogerie.
Une fois que la pâte est sèche et a collé tous mes éléments, j'applique un mélange de vernis mat et de sable ultra fin pour finir de bloquer les petits éléments sur le socle.





Toutes les figurines sont pensées pour pouvoir se démonter afin de faciliter le travail de peinture et d'aéro. Chaque ensemble et sous ensemble est positionné sur un support pour la sous-couche et la peinture. C'est petit gymnastique cérébrale à la conception mais ça évitera de longues minutes de masquage laborieux.





Voilà tout pour cette avant goût de Iron Genesis. Suivront bientôt leurs deux collègues ainsi que la peinture de toute cette clique. J'espère revenir très vite pour la suite de l'aventure Primaris.





samedi 11 novembre 2017

The Warpsmith's Diary #1

Corrupting an Imperial Knight...


Salut à tous!

Aujourd'hui commence une série d'articles de WIP sur un projet pour mes Plaguebones qui risque de me tenir en haleine un bon bout de temps: un Chevalier renégat.

J'ai donc décidé d'enfiler le costume de Maître Subsidius (le Warpsmith Deathbringer de mon armée), et de vous tenir informés de façon épisodique de l'avancée de ce gros projet.
Je ne sais pas combien d'articles comportera cette série, ni jusqu'où elle nous mènera dans le temps (ou les profondeurs du Warp). On embarque aujourd'hui pour une aventure dans les tréfonds des forges démoniaques! Graissez vos servo-bras, c'est parti!



J'ai commencé tout d'abord par un concept qui se voulait plus "atmosphérique" qu'instructif. Je voulais capturer l'attitude et l'ambiance dégagée par ce futur Chevalier. C'est pour cette raison qu'il n'y a que très peu de détails, et que le peu de détails présents risque de changer de toute façon.
Ce qui est à peu prêt défini c'est que je souhaite avoir cette pose très voûtée. Un Chevalier Impérial est une machine noble et fière, son antithèse chaotique se doit de ressembler à une bête qu'on aurait battu: courbée, mauvaise, affaiblie mais néanmoins dangereuse.
Il aura un canon Ectoplasma et un gantelet, et une tête basée sur la carapace de Bloat-Drone la plus armurée.
Je sais aussi que je souhaite conserver l'allure, la structure mais aussi toutes les caractéristiques qui font qu'un Chevalier est un Chevalier. Pas de conversion de dingue ni de pans entiers de la figurine complètement resculptés: il s'agît d'un Chevalier Impérial (probablement un ancien Freeblade) dont le pilote a été corrompu par les Plaguebones.
Les conversions seront principalement du repositionnement, du mélange de kits, de la sculpture de textures...



J'ai commencé par bricoler des renforts sur les épaulières. Je voulais que celles-ci ressemblent à un croisement entre une épaulière de Chevalier et celle d'un Maulerfiend. J'ai donc découpé les formes générales dans de la carte plastique, et j'ai lissé les jonctions avec du green stuff.
Les pointes ont été "empruntées" sur des épaulières de Maulerfiend. Vous remarquerez que j'essaye à tout prix de m'attirer les faveurs du Père des épidémies: elles sont au nombre de 7 par épaulière ;-)


Ensuite, vous aurez remarqué qu'il y a de la côte de maille qui pend des épaulières sur mon concept. Cet élément de détail lui donne un côté archaïque mais aussi un style vagabond.
Sculpter ce genre d'élément à la main est très long, encore plus sur une surface aussi importante. Je les ai donc faites en 3D, elles seront imprimées par la suite (l'image ci-dessous est un photomontage).


Certes, une pièce imprimée ne sera jamais aussi nette qu'une côte de maille en plastique, mais vu que je compte peindre ça à grands renforts de rouille et de brossages à sec, ça devrait faire le taf.

J'ai ensuite attaqué le boulot sur les jambes. La pose que je souhaite ne nécessite pas de repositionner la jambe droite (c'était un peu fait exprès), mais il m'a fallu plier la jambe gauche. Je l'ai donc découpée au niveau de la jonction du genoux:


Par la suite, j'ai fait un montage patafix pour valider la pose et être sûr que les différents éléments s'agencent correctement. Je recommande chaudement cette étape, encore plus sur ce genre de grosse conversion. C'est souvent bien trop tard qu'on se rend compte d'un défaut dans la pose.


J'avais quelques bitz de Lord of Skull qu'un pote m'a donné, c'était l'occasion de les utiliser pour faire comme si mon Chevalier venait de le mettre en pièce. J'ai aussi choisi ces bitz car le volume du torse est parfait pour mettre la jambe gauche à la bonne hauteur.
Il sera peint en rouge sombre, ce qui devrait bien s'harmoniser avec le Chevalier peint en beige et rouge.
Une fois content de la pose, j'ai collé les jambes et ai monté les plaques d'armures (sans les coller, elles seront surement peintes à part) pour avoir les volumes généraux.



J'ai volontairement incliné les jambes légèrement vers l'arrière en prévision du positionnement du torse. En effet, celui-ci sera plutôt courbé vers l'avant, cette inclinaison devrait éviter de donner l'impression qu'il tombe en avant.

Notez qu'à ce stade, aucun travail de détails et textures n'a été fait sur ces pièces, je vais faire ça au fur et à mesure.



Ouvriers des forges, c'est tout pour aujourd'hui. Allez chercher une ration protéinée auprès du Plague Surgeon, et reposez-vous: il nous reste beaucoup de travail!

Pour les dieux noirs!



mercredi 8 novembre 2017

Ce Samedi à Strasbourg...

(ouh la photo d'archive!)  XD

Salut à tous!

Petite piqûre de rappel: je serai au magasin Games Workshop de Strasbourg aux côté de mon pote Mathieu (le manager de la boutique) ce Samedi 11 novembre à partir de 14h.


Pour tous ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de vous rendre outre-Manche pour Warhammer Fest ou un Open Day, c'est l'occasion de voir une "mini-zone Studio". J'aurai avec moi un dossier regroupant des concepts/croquis, des visuels 3D et finaux de mes figurines.
J'emmènerai quelques figurines sculptées pour le travail et/ou issues de mes armées ou de ma collection de figurines d'expo.

Au programme:
- Mortarion, Dark Imperium et la Death Guard
- Maw-Krusha et Ironjawz
- Ahriman Heresy de la boîte Burning of Prospero
- Stormcast Eternals
- Mek Gunz Ork...

et plus si affinité!


 

Je jugerai aussi le concours de peinture Hammer and Bolter, dont le premier prix sera cette très belle épée:



Alors n'hésitez pas à passer pour participer au concours, taper la causette, poser vos questions si vous voulez en savoir plus sur comment sont créées vos figurines ou si vous voulez des conseils de peinture ou de sculpture :-)
Ramenez vos figs!!!

Restez branché à la page Facebook du magasin! (cliquez sur l'image ci-dessous)




A samedi!


samedi 4 novembre 2017

Pandemonium Genesis Poxwalkers


"L'ensemble des poxwalkers des Pandemonium genesis est une horde titubante issus directement des désolations de Pandema. Ces hordes sont composées d'ouvriers, de gardiens ou de notables des ruches qui ont été malencontreusement, ou à dessein, soumis à la Grande Peste Verte. Cette horde à tendance à rapidement s'agrandir lorsqu'elle approche des ruches ou des plus petites cités."


Bonjour à tous , cette semaine, je vous présente ma première bande de Poxwalkers issus de la boîte Dark Imperium. Ces figurines de zombies à la sauce 40k sont vraiment excellentes et la gravure permet de jouer avec les nuances de couleurs avec une certaine facilités. La peau alterne entre bubons, boutons, plaies ouvertes, tentacules ou orifices de vers qui permettent des couleurs ou des traitements différents. Au départ, j'ai même eu peur que ce soit trop, mais au final, c'est assez équilibré.



Mon gros coup de cœur pour ces figs, c'est les différents détails qui permettent d'imaginer la fonction de ce qui était un autrefois un homme. Dans cette veine, le fusil d'assaut partiellement démonté, la main bionique, la combinaison NBC, Bref, toute d'excellente idée. A la rigueur, j'ai regretté qu'il n'y ait pas eu plus de de tenu plus complète comme la figurine en blouse ou celui en combinaison intégrale. L'avantage, c'est que ça laisse un peu de place à la conversion pour mélanger avec les autres kits d'humains/zombies/goules/cultistes de tout bord. Bref, les mix sont infinis.

Initialement, je pensais faire sauter toutes les cornes des figurines, mais comme à mon habitude, j'ai choisi de garder un exemplaire de chaque figurine directement de la boîte, sans conversion (bon ok, il y en a juste une!). Cela permettra si besoin d'identifier facilement des bandes de 10.



Ces deux pox sont d'anciens adeptes du culte du Patriarche Dhétritüss. J'ai du coup naturellement repris les couleurs des vêtements. Il n'est pas improbables que ces deux là soient rejoints par d'autres hybrides contaminés.




Pour la peinture, dans l'ensemble, je suis resté très proche de la version des peintres Eavy'Metal car les couleurs étaient très proches des teintes que j'avais utilisés pour mes Portepestes. Pour la base, à partir d'une sous-couche blanche bien couvrante, je passe successivement un lavis de Elf flesh + medium, puis de Dwarf Flesh + medium et enfin d'Ogryn flesh + medium. L'idée générale est de conserver des zones presques blanches sur le dessus afin de réduire le travail d'éclaircissement et d'avoir des figurines très pâles. Cela doit aussi faciliter le travail de carnation des différentes mutations en travaillant sur une base claire.



Pour le traitement des différentes textures, je ne me suis pas trop foulé et j'ai utilisé essentiellement des wash, parfois coupée avec un peu de medium, pour éviter les auréoles et permettre de travailler les nuances plus longtemps. Pour les teintes, je ne sais pas si ça parlera à tout le monde (oui j'utilise beaucoup de vieilles références) mais en vrac: Thraka green, Baal Red, Asurmen blue, Leviathan purple pour les wash, Moot Green, Genestealer Purple, Ice blue pour les layer. J'ai ainsi choisit des teintes plutôt vertes pour les boutons, rouges pour les plaies et orifices, et violette ou verte pour les tentacules, voire un peu de jaune/ocre pour les bubons. Certaines tentacules et les grosses plaies ouvertes reçoivent du vernis brillant.


Pour les armes, je suis resté sobre car j'aime bien imaginé que ces zombies récupère n'importe quoi. Je pense quand même poussé un peu plus sur les prochains.



 

Pour la combinaison NBC, j'ai repris exactement le schéma officiel de GW. Pour la teinte orange, les dernières couches, ont été mélangé à du vernis brillant pour donner un effet un peu satiné, propre à une combinaison en matière synthétique. Inversement pour la blouse du toubib, j'ai mixé des teintes de gris et de couleur os pour rendre un effet plus proche du coton. J'ai ensuite joué (un peu trop d'ailleurs) avec une brosse à dent pour faire des projections sur le bas.



Enfin, un peu de sang à base de Clear Red et Smoke Tamiya a enfin été ajouté sur le maillet que le médecin utilise toujours comme anesthésiant. 


Voilà pour ces pox. Les prochains seront un peu plus convertis. Si d'aventures vous avez des questions ou des interrogations, n'hésitez pas à laisser un commentaire.